Comment passer d’une résolution à un objectif ?

Une résolution est souvent éphémère. Prises entre 2 coupes le soir du réveillon, quelques jours ou semaines plus tard elles sont souvent déjà oubliées.

La raison principale de ce taux d’échecs est que la seule résolution sous-entend déjà son non-aboutissement.

Elle doit être accompagnée d’un véritable projet, d’une organisation afin de pouvoir aboutir.

Le simple fait de dire : « Je vais arrêter de fumer » n’est pas convaincant, car on peut se poser ces questions :

  • Quand allez-vous arrêter ?
  • Pourquoi ?
  • Pour combien de temps ?
  • Etc…

Tant que ces questions subsisteront, vous n’aurez pas pris d’engagement, rien n’est vérifiable, quantifiable.

Certains en rient le lendemain en allumant une cigarette : « j’ai dit que j’arrêterais, mais je n’ai jamais dit quand » ! Ceci prouve bien le non-engagement d’une résolution.

La résolution est une décision initiale pour un projet, un but ou un objectif.

D’accord, vous avez pris une décision, vous voulez arrêter de fumer, mais il semble évident que vous ne le ferez pas du jour au lendemain sauf si vous avez une volonté à toute épreuve et, si tel est le cas, c’est que vous avez certainement déjà échafaudé votre stratégie depuis quelques mois. Il ne s’agit plus d’une simple résolution.

Par contre si vous avez pris cette résolution et que vous souhaitez la mettre en œuvre de manière efficace, il vous faudra structurer un plan autour de cette décision en répondant aux questions posées ci-dessus, mais aussi à toutes les questions que vous vous poserez au moment d’établir votre plan.

  • Que faire si je faiblis ? (Que je trépasse si je faiblis ! Devise « Monmuraille » Cool)
  • Comment vais-je compenser l’envie de fumer ?
  • Est-ce que je m’accorde un droit à l’erreur ?
  • Comment renforcer ma volonté ?
  • Que vais-je faire de l’argent que je vais épargner, etc.

Cette dernière question est importante, car lorsque l’on effectue de tels changements, ou lorsque l’on se fixe un objectif à atteindre, il faut l’entretenir et vous récompenser pour le travail effectué.
Rappelez-vous l’histoire de l’âne : « si tu avances, tu auras le droit à la carotte que je mets si gentiment en exergue devant toi, sinon c’est moi qui la mangerais » !
Il faut donc vous fixer un objectif, quelle sera la finalité de votre action et que vous offrirez vous en récompense ?
Je ne veux pas que ce rapprochement avec l’âne vous offusque. Nous sommes comme cela, nous avons besoin de savoir pourquoi nous faisons les choses ?
Iriez-vous travailler si votre employeur vous avait dit : « nous verrons à la fin du mois la qualité du travail que vous aurez effectué, en fonction de cela, je vous dirai combien je suis prêt à vous payer. »
Non, nous avons besoin de savoir pourquoi nous faisons les choses, alimentez votre résolution avec une récompense, puis fixez les étapes pour y arriver.

Le Messager…

CDE-Fleche-GDites-moi ce que vous en pensez
en postant votre commentaire
ci-dessous !

Laisser un commentaire (2 commentaire so far)

*


  1. HENRI René
    3 années ago

    Bonjour Mado,
    Je fais écho à l’exemple de la cigarette, car de1981 à 1983 j’avais fumé mais sans trop savoir pourquoi. C’était juste parce que les copains le faisaient et c’est parti. Un jour, sans demander l’avis de qui que ce soit, et sans poser des questions, j’ai pris la décision d’arrêter et jusqu’à maintenant, je n’ai pas récidivé.
    Par contre pour vaincre la timidité et par la suite la peur en général, il m’a fallu lire beaucoup et analyser à postériori les échecs occasionnés par ces ennemis du bonheur pour m’en débarrasser.
    Actuellement, je n’ai peur de rien et je chante en publique, je prends la parole devant un auditoire, je drague facilement, j’écris des chansons, et voire même des commentaires dans les blogs comme vous pouvez le constater.
    En ce moment même que j’écris, je sens une bouffée de bonheur m’envahir sans trop savoir pourquoi.
    Dites-moi? Elle n’est pas belle la vie?
    aMICALEMENT


  2. ange
    4 années ago

    Voilà le noeud de mon problème : le manque de plan, d’organisation pour passer de la résolution à l’action, bref la procrastination en plein. Merci pour la clé « l’organisation ». Maintenant Madeleine, peux-tu me donner un modèle de plan pour passer à l’action ? Un plan pour sortir de la médiocrité à l’excellence, de la pauvreté à la richesse ? Merci déjà.








=
(réponse en chiffres)



--------------------------------------------------------

Ecole de Formation
Section Spéciale des Leaders
en Marketing Relationnel

MFL_LOGO_REP-300

--------------------------------------------------------

Catégories

--------------------------------------------------------

Club Des Elites Visage-17-150 Vivre l'excellence au quotidien

--------------------------------------------------------

Coaching Gratuit en PNLEn Vidéo et en Audio à télécharger !

--------------------------------------------------------


Nbr de visites

--------------------------------------------------------